Immersion dans le quotidien d’un détective privé, membre de l’ADI

Détective privé et journalisme: l’attrait de la profession

La profession de détective privée est soumise à de nombreuses sollicitations des journalistes.

A l’ADI, nous essayons, autant que faire se peut, de choisir nos supports avec le même soin que nous apportons dans nos affaires. Le but étant de transmettre aux personnes intéressées par notre profession une image réaliste de cette dernière. Rester éloigné des clichés et comprendre, vulgariser nos actions, sans jamais mettre en danger la mission ou la confidentialité de nos client.

Ainsi, un journaliste a accompagné sur le terrain un membre de l’ADI (Raphaël) basé sur le secteur sud-ouest et le Vaucluse. L’interview met en exergue le large champ de compétences des détectives privés dans des domaines comme les services aux entreprises, la surveillance à des fins d’enquête, la contre enquête pénale…

Le reportage signale également notre volonté de regrouper des profils d’enquêteurs variés et non limitatifs aux ex-serviteurs des forces de l’ordre. Cette variété permet d’offrir des points de vue particuliers sur nos dossiers et forts d’une expertise particulière.

Une bonne vision mais partielle du métier de Détective privé

Très instructif sur notre quotidien de terrain, ce reportage n’est pas complétement exhaustif.

Il faut bien comprendre qu’en amont de l’enquête terrain exécutée par Raphaël, il y a un véritable travail de recherches et d’analyse juridique du dossier. Les vérifications faites suite à la rencontre avec le client sont primordiales C’est pour cela que les détectives membres du réseau ADI mutualisent leurs compétences afin d’offrir le conseil le plus précis et honnête possible.

Enfin, le champ de nos interventions est tellement vaste qu’il est difficile dans un reportage, aussi long soit il, d’aborder l’intégralité de nos nombreux domaines d’intervention.

Dans ce document audio, il est possible de comprendre que l’enquêteur privé est un véritable technicien de terrain spécialisé. N’oublions pas qu’il est également un chercheur et un conseil précieux dans l’administration de la preuve.

Bonne écoute 😉